Toutes les sources sont notées en fin d’article.

 

Le transhumanisme et le posthumanisme

 

Définition

 

Introduction

D’après Wikipedia, le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel qui prône l’usage des sciences et de la technologie afin d’améliorer les humains sur le plan mental et physique. L’idée est de créer un transhumain, un humain plus fort intellectuellement et physiquement qui vit plus longtemps et n’a pas certains défauts que les humains ont actuellement. Pour beaucoup, c’est la suite logique de l’évolution de notre espèce. Ce que j’appelle des défauts sont plutôt des aspects indésirables de la condition humaine. Par exemple les maladies, les handicaps, la vieillesse et même la mort.

Un synonyme du terme “transhumanisme” serait “amélioration humaine”. Le concept n’est pas compliqué en soi à comprendre, mais il y a des détails très intéressants dont on va s’occuper dans cet article.

D’après le site internet Humanity+ le transhumanisme est définit comme suit:

  • La promotion de l’amélioration de la condition humaine à travers des technologies d’amélioration de la vie, ayant pour but l’élimination du vieillissement et l’augmentation des capacités intellectuelles, physiques ou psychologiques.
  • L’étude des bénéfices, dangers et de l’éthique du développement et de la mise en œuvre de ces technologies.

Ce qui change par rapport à ma définition précédente, c’est cette composante d’étude des dangers, bénéfices et de l’éthique. Effectivement, le sujet porte à controverse et beaucoup de scientifiques et philosophes s’inquiètent de l’éthique derrière les projets transhumanistes qui sont en cours. C’est un point sur lequel je reviendrai également dans cet article.

 

Transhumain ou posthumain ?

Ces deux concepts se ressemblent et sont souvent confondus. La raison est qu’ils sont semblables car le transhumain est en fait la transition entre un humain normal et un posthumain. La définition du posthumain n’est pas si simple, car on ne la connait pas vraiment. Un posthumain peut être simplement une personne qui s’améliore chaque jour pour devenir quelqu’un de meilleur dans tous les domaines. Cela ressemble un peu au Kaizen dont j’ai parlé dans un article précédent. Par exemple un humain qui arrive à se contrôler dans n’importe quelle situation ou qui est plus résistant aux maladies peut déjà être défini de posthumain. Ces concepts sont relatifs par rapport à l’époque. Aujourd’hui, l’humanité est déjà une posthumanité par rapport au monde il y a un millénaire. Dans mille ans, l’humanité sera remplie de posthumains par rapport aux humains d’aujourd’hui.

C’est la définition assez douce du posthumain. Ensuite, il y a les posthumains comme on en parle dans la science-fiction, des humains qui sont à moitié robots. Ils peuvent également être entièrement synthétiques, ce qu’on appelle des IAs (intelligences artificielles). Ce que j’essaie d’expliquer, c’est que le concept de posthumain est simplement le fait qu’un humain est, dans le futur, supérieur en tout point à l’humain d’aujourd’hui. Le transhumain est l’humain de transition entre la personne d’aujourd’hui et le posthumain de demain.

Ne pas confondre un transhumain avec un transhumaniste ! Le transhumain est comme expliqué ci-dessus un humain qui transitionne dans la direction d’être supérieur sur le plan physique et psychologique. Le transhumaniste est simplement une personne qui adhère au concept philosophique du transhumanisme.

 

 

 

Le potentiel humain

 

L’évolution jusqu’à maintenant

Ce n’est pas une surprise pour toi, l’humanité s’est sacrément améliorée depuis le début de son existence. Les améliorations ont autant été technologiques, physiques que psychologiques. De nos jours, chaque humain a conscience de sa condition, c’est à dire du fait d’être conscient d’être vivant. Il y a environ 7 millions d’années, quand le premier “homme” est apparu, c’était un animal. L’homme était un primate et je ne pense pas qu’on pouvait faire la différence entre animaux et humains, au contraire d’aujourd’hui. Aujourd’hui, la différence même entre un animal et un homme est justement le fait que la conscience de sa condition est extrêmement plus développée chez l’humain que chez l’animal. L’homme est également conscient des autres espèces qui l’entourent et de ce que cela implique.

 

L’évolution à partir de maintenant

Que nous réserve le futur ? C’est sûrement une des questions à laquelle c’est le plus dur d’y répondre de nos jours. Tous les scénarios possibles et imaginables ne peuvent pas être écartés. Le transhumanisme met en valeur les scénarios où l’humain évolue dans un bon sens sans mettre en danger le reste de la planète et de l’humanité. Comment seront-nous dans 20 ans, 50 ans ou 100 ans ? Peut-être l’humain sera devenu immortel. Pourquoi pas ? C’est ce qui s’appelle la singularité, le moment où chaque an, l’homme gagnera une année d’espérance de vie, ce qui signifie qu’à long terme l’homme pourrait vivre éternellement. Nous reviendrons là-dessus par la suite. Le problème de l’évolution de l’humanité, c’est que ça peut vite mal tourner. Un faux pas et tout peut être détruit. C’est également pour cela que l’éthique est un point extrêmement important du transhumanisme tout comme toujours garder le contrôle sur ce qu’il se passe.

L’évolution de l’homme est exponentielle. Cela signifie que l’homme évolue toujours mais surtout de plus en plus vite. En 7 millions d’années nous avons évolué jusqu’à ce que nous sommes aujourd’hui, mais la plus grande évolution s’est passée pendant les 10’000 dernières années. Vu la croissance de notre évolution, cela se pourrait bien que dans 200 ans, l’homme ait plus évolué qu’en 7 millions d’années ! Cela fait peur en y pensant. Les posthumains, dans quelques siècles, vivront dans un monde autant différent de notre monde que notre monde est différent de celui il y a des millions d’années.

En pensant à des sujets comme ça, plusieurs sentiments m’habitent. L’excitation de vivre dans un monde si incroyable et qui va devenir encore plus incroyable extrêmement rapidement. Le bonheur de pouvoir avoir l’espoir dans notre futur. La peur que quelque chose tourne mal si cette évolution n’est pas contrôlée. Finalement, le dégoût que ces évolutions ne seront disponibles que pour la minorité riche de la terre, et que cela n’améliore, pour l’instant, pas tous les pays en voie de développement.

 

 

 

A quoi ressemble la pratique ?

 

Dans ce chapitre, on va aller à la recherche de ce qu’il se fait réellement par des transhumanistes pour atteindre des objectifs dont je te ai parlé précédemment.

 

Le cas de Google

Tu te demandes peut-être ce qu’à Google à faire avec cette histoire de transhumanistes, mais c’est en réalité l’entreprise qui investit le plus dans ce domaine. Tout d’abord, Google investit des millions de dollars par jour dans la recherche. C’est bien sûr en partie pour l’amélioration de leurs services en faisant des changements dans leurs algorithmes, mais pas uniquement.

Google est la plus grande entreprise à travailler sur les IA’s (intelligences artificielles). Je me souviens qu’il y a quelques années, Google avait lancé un projet de robots miniatures et intelligents qui auraient pour but de vivre dans le corps humain et de résoudre chaque problème qui survient à l’intérieur du corps humain, comme un début de cellules cancéreuses qui seraient détruites instantanément. C’était peut-être juste un projet ou une idée qu’ils ont eu car je n’ai retrouvé aucune information à ce sujet. C’est également possible que le projet n’ait pas été commencé pour des raisons d’éthique.

D’ici 2030, leur but est de pouvoir transférer son cerveau sur des disques durs. Cela signifie qu’on pourrait enregistrer toutes les informations que contient notre cerveau sur une machine d’ici une quinzaine d’années. Qu’est-ce que cela implique ? Si l’on ne croit pas en l’existence de l’âme humaine, cela signifie que notre cerveau est notre conscience et tout ce qui importe dans notre corps. En mettant toutes les informations que notre cerveau contient sur un ordinateur, cela signifierait qu’un humain pourrait vivre dans une simulation informatique. Cela paraît fou, mais si l’on ne croit pas en la religion ou en une force supérieure à l’humain, il n’y a aucune raison que cela ne fonctionne pas.

L’éthique dans tout cela ? Un vrai problème… dont je te parlerai dans un prochain chapitre.

 

Observer la nature

En observant les autres espèces vivantes qui nous entourent, notre futur devient beaucoup plus simple à construire. Beaucoup d’animaux vivants sur notre belle planète ont des caractéristiques incroyables, qui dépassent de loin notre compréhension des choses. C’est en étudiant ces caractéristiques que l’humanité s’améliore jour après jour. C’est pour cela que l’espèce humaine est la plus impressionnante et intelligente de toutes les espèces vivantes sur terre. Nous avons cette capacité de développement et d’amélioration incroyable. En regardant et en observant le monde qui nous entoure, nous devenons meilleurs, plus intelligents et plus résistants.

Un premier exemple ? L’immortalité, Turritopsis Nutricula. Ce nom bizarre est le nom d’une espèce de méduse qui vit dans la mer des caraïbes et qui est simplement immortelle. Quand les scientifiques ont découvert cette méduse, cela a fait un choc dans le monde scientifique car si un animal sur terre est immortel, nous pouvons comprendre pourquoi et éventuellement rallonger la durée de vie de l’homme de plusieurs années. La faculté incroyable de cette méduse est de pouvoir renouveler ces cellules autant qu’elle le veut jusqu’à revenir au stade juvénile. Elle peut régénérer ces cellules quand elle est stressée ou même blessée et ce potentiel de régénération semble infini !

Un autre exemple ? La Stormatopoda ou crevette mante-religieuse est l’animal de tous les records. Commençons par ces yeux. L’œil humain possède trois types de cônes pour distinguer les couleurs, le chien, par exemple, en possède uniquement deux. Cela signifie que le chien est daltonien par rapport à l’être humain normal. Eh bien la crevette mante religieuse en possède 16 ! Oui, 16 types de cônes différents. Cela signifie qu’elle peut détecter les ultraviolets par exemple, ce que nous ne pouvons pas. L’utilité ? Des scientifiques ont développé une caméra pour pouvoir détecter les cellules cancéreuses d’un patient en utilisant cette crevette pour modèle. Cette crevette est également impressionnante et utile à l’humanité grâce à sa méthode de chasse. C’est une espèce frappeuse, ce qui signifie qu’elle utilise ses appendices pour casser des fruits de mer comme les crabes. Ce qui est impressionnant, c’est que son “marteau”, quand elle l’envoie, a l’accélération d’une balle de fusil. Elle fait un maximum de 20cm mais elle pourrait te casser un bras. En fait, grâce à sa force, elle peut détruire une vitre d’aquarium blindée. Quand elle envoie son marteau, il se forme une bulle d’air autour qui est une bulle de super-cavitation. La supercavitation a été étudié pour faire des torpies qui vont à une vitesse incroyable sous l’eau, car elle se déplacent dans une bulle d’air.

 

Elon Musk et ces projets futuristes

Elon Musk est connu pour ces entreprises comme Tesla et SpaceX qui sont une vraie révolution dans le domaine automobile et aérospatial. C’est évidemment des entreprises qui forment notre futur et qui amène une telle évolution technologique que nous pouvons les qualifier de transhumanistes. Dans cet article, je souhaite te parler d’une autre entreprise d’Elon Musk qui est clairement au-dessus des autres au niveau de son apport au transhumanisme. Cette start-up s’appelle Neuralink et je pourrais t’en parler pendant des heures mais je vais essayer de faire court et simple.

Depuis toujours, l’évolution de notre civilisation a été possible grâce à la communication entre êtres humains et à la conservation de ses informations au fil des générations. Toute notre évolution au sens technologique et non biologique s’est faite grâce à la communication, autant écrite qu’orale. Quelle est le problème là-dedans ? C’est lent. C’est extrêmement lent de communiquer avec quelqu’un ou de lire un livre par rapport aux nombres d’informations que notre cerveau peut recevoir à la seconde. Pour faire le test, prends une vidéo informative sur youtube et regarde-la en vitesse x2. Tu seras impressionné comme tu comprends encore facilement le sens de ce que tu regardes. Et en plus, la communication orale est compliquée à transcrire en informations pures et dures par notre cerveau. C’est de nouveau quelque chose qui prend du temps et qui n’est pas productif. Elon Musk et ses associés se sont donc dit : “Comment réduire ce temps de communication au maximum ? “. Et là, une idée leur est venue : “Et si nos cerveaux communiquaient entre eux directement plutôt que l’on communique par la parole ? “.

Pour résumé : Un système qui permette aux humains de communiquer entre eux sans la parole, par la “pensée”. C’est assez futuriste et tu dois te dire que c’est du n’importe quoi. Pourtant, c’est peut-être ce qui nous attend dans le futur, avoir une puce dans le cerveau qui nous permet de communiquer par la pensée. Si l’on met l’éthique de côté, ce que l’on fait souvent en parlant de transhumanisme, les avantages sont incroyables ! Au lieu d’une conversation d’une heure avec une personne, toutes les informations peuvent être communiquées en quelques minutes. Si ce sujet t’intéresse vraiment, je te conseille de lire l’article du super blog américain WaitButWhy dont je suis fan et sur lequel j’ai découvert cette startup.

 

 

 

Et l’éthique dans tout ça ?

 

C’est peut-être le point le plus important du transhumanisme. Tout ce dont je t’ai parlé te semble fabuleux et t’a mis des étoiles dans les yeux, mais est-ce moralement faisable ? Le mouvement transhumaniste ne serait pas pure folie qui mène l’humanité à sa fin plutôt qu’à la prochaine étape de l’évolution ? Je vais essayer de répondre de mon mieux à ces questions dans ce chapitre.

 

Le point de vue religieux

La grande majorité des transhumanistes est athée car il y a beaucoup de conflits entre un courant de pensée religieux et transhumaniste. Le premier est l’avis sur l’âme. En étant religieux, l’on croit en le concept de l’âme et que l’humain n’est pas qu’un cerveau et un corps mais qu’il a également cette dimension spirituelle. Du côté transhumaniste, l’homme est une machine, un outil, guidé par le cerveau et sa conscience pourrait donc être préservée dans une simulation informatique. Les critiques religieuses viennent principalement du fait que le transhumanisme n’offre aucune vérité éternelle ou relation avec le divin, ce qui laisserait l’humanité dans une mauvaise posture.

 

Et si ça tournait mal ?

Sans un vrai contrôle de la recherche et des technologies développées, certaines expériences pourraient bien mal tourner. Je pense principalement aux intelligences artificielles qui sont déjà omniprésentes de nos jours dans les voitures, smartphones et cuisines. Actuellement, les IA’s n’ont rien de dangereux car elles ont une capacité d’adaptation pas tellement évoluée. Le jour où un robot à le moyen de réellement comprendre ce qu’il se passe autour de lui et de s’adapter, comme un humain, à cet environnement, il faudra que ses créateurs l’aient bien programmé pour qu’il ne se retourne pas contre nous. Cela peut paraître absurde mais ce n’est pas à prendre à la légère.

 

Une perte des valeurs humaines

La peur de perdre l’humanité en devenant posthumain est un problème dont il faut s’occuper. Que définit notre espèce ? Qu’est-ce qu’il nous différencie des IA’s ? C’est ce qu’on appelle humanité mais ce n’est pas si simple à définir.  C’est un mélange de compassion et de compréhension. Le mieux pour comprendre ce qu’implique que d’avoir de l’humanité est un exemple.

J’ai trouvé un exemple très intéressant dans la série Game of thrones. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est la guerre entre différentes personnes pour être roi ou reine. Daenerys, connue pour ses dragons, arrive à Westeros (le continent), et a assez de force militaire pour écraser Cersei Lannister, le tyran actuel. Daenerys pourrait attaquer la capitale avec ses dragons et son armée. Elle pourrait réduire la ville à cendres et sauverait des années de guerre et des milliers de vie sur le champ de futures batailles. Le prix ? Les civils habitants dans la capitale mourraient sûrement dans l’attaque de la ville. Que faire ? Sauver des soldats et des années de guerre en sacrifiant des civils ou alors attendre en espérant trouver une autre solution dans le futur ? Dans la série, il y a beaucoup d’autres détails qui font pencher la balance mais finalement, c’est ça le dilemme. L’humanité dicte à l’humain de sauver chaque humain et cette reine qui pourrait écraser cette ville et finir la guerre décide de s’abstenir.

Que se passerait-il si, dans le futur, l’homme fusionnait avec la machine et perdait son humanité ? Je ne sais pas, mais il y a plusieurs bons scénarios et plusieurs mauvais. Est-ce que ça vaut la peine de prendre le risque ? Je ne pense pas pouvoir répondre à cette question, chacun doit se faire son opinion.

 

 

 

Conclusion

Dans mes articles, je donne des conseils, des informations et des aides. C’est de nouveau le cas. Je ne souhaite pas te faire prendre un parti ou l’autre mais juste te faire prendre conscience que le transhumanisme et le posthumanisme sont des courants de pensées qui existent.

Quant au posthumanisme, je comprends que beaucoup de personnes, premièrement, ne pensent pas que cela est possible et que, deuxièmement, ce n’est pas du tout une bonne idée. Mais si l’on pense au transhumanisme et à l’amélioration continue, il n’y a aucun problème éthique à vouloir s’améliorer jour après jour et c’est même une nécessité. Même si l’on fait de longues études, il ne faut surtout pas s’arrêter d’apprendre et de se former à ces 30 ans. Le monde est intéressant et a beaucoup de choses à apprendre en l’observant.

Pour revenir sur le posthumanisme, je pense personnellement que c’est une bonne chose mais qu’il faut faire attention à contrôler nos avancées technologiques pour qu’elles ne se retournent pas contre nous.

 

Merci d’avoir lu cet article et n’hésite pas à aller en lire d’autres sur mon blog.

 

A bientôt

 

Nathan

 

Sources utilisées
  1. Wikipedia – Transhumanisme ⇒ wikipedia.org/Transhumanisme
  2. Humanity+ ⇒ humanityplus.org/
  3. Transhumanistes ⇒ transhumanistes.com (C’est sur ce site francophone que j’ai presque tout appris ce que je sais sur le sujet. Va y faire un tour, ça vaut la peine)